Pourquoi, pour qui ?

Chaque année, plus de 200'000 moutons et chèvres estivent dans les Alpes suisses. Pour assurer une bonne cohabitation entre l’homme et les grands prédateurs, il est capital que les troupeaux soient bien entourés.

La présence d’un berger n’est pas seulement utile à la protection proprement dite du troupeau: il veille également à ce que les prairies et les pâturages soient exploités de manière modérée et à la bonne période, à minimiser la propagation des maladies des ovins à la faune sauvage, et à protéger la forêt de l’abroutissement par les animaux de rente .

Afin de mener ses activités d'estivage efficacement, le berger doit pouvoir se déplacer relativement souvent et a besoin d'un abri à proximité des pâturages exploités par le troupeau pour assurer un bon encadrement des animaux. Les abris de bergers doivent donc apporter un maximum de flexibilité et d'adaptabilité dans un environnement montagneux aux conditions difficiles.
 
Le confort est un élément qui ne doit pas être négligé étant donné que ce type d'abri est utilisé sur de longues périodes.